Alors que je travaillais à la construction de ce site, le magazine Le Tigre publiait son premier portrait Google… Le principe est très simple, prendre un inconnu au hasard, et tracer son portrait à partir de toutes les traces qu’il a laissé sur internet, volontairement ou non.

Pour ceux qui n’auraient pas encore eu l’occasion de le lire, je vous invite à aller rapidement éplucher ce portrait pas comme les autres.

Bien évidement, ce portrait a fait l’objet de nombreux articles dans des blogs, dans la presse écrite, la radio ou même la télévision. Le sujet (Marc L*) s’est empressé ensuite d’effacer comme il a pu l’ensemble de ces traces.

Alors, oui, en effet, lorsque nous avons une utilisation courante d’internet, nous laissons des traces de notre passage volontairement ou non, des messages sur des forums, un profil sur e-bay, une page sur facebook et/ou sur myspace, et ceci sans compter les traces que d’autres laissent de nous… autant d’informations qui, une fois regroupées permettent de tracer notre profil, notre portrait. On oublie trop facilement qu’internet n’est pas un journal intime, mais un média, et comme tous les médias il est public, consultable pour tout le monde, et par conséquent son contenu réutilisable par n’importe qui…

Mais doit-on pour autant sombrer dans la paranoïa et comme Marc L* (le héros du moment) supprimer immédiatement tous ses comptes, sombrer dans l’anonymat et naviguer sur la toile ainsi masqué, invisible ?

Nous arrivons à cette étape où internet n’est plus simplement un outil d’information, mais un outil de communication, où tout le monde est acteur, tout le monde est auteur et par conséquent public.

Alors de ce fait divers, voici quelques questions que l’on peut se poser :

  • quels contrôles avons-nous sur les traces que nous laissons sur internet ?
  • comment ces traces nous définissent-elles ?
  • peut-on utiliser ces traces d’une manière utile ?

En somme, qui est cet alter ego de nous-même qui est en train de prendre naissance sur la toile et quel pouvoir avons-nous sur lui ?

Et vous, qu’est ce que vous en pensez ?