Dans le quartier de Beyoglu de Taksim à Tünnel tous les espaces disponibles sont bons à être utilisé pour une boutique, un bar, un restaurant ou même une boite de nuit. Il n’est pas rare par exemple de trouver une adresse d’une boutique ou d’un bar pour lequel l’étage est précisé (Kat), ce qui donne lieu parfois de lieu improbable, du moins improbable lorsque l’on a l’habitude de villes d’Europe occidentale où tout est carré et réglementé.

Parmi ces lieux improbables, il y a par exemple le Tavanarasi (Galip Dede Cadesi, 130 Kat 6). A l’adresse un simple porche d’immeuble type résidentiel avec au dessus de la porte une planche en bois, gravée du nom du restaurant. A l’intérieur un vieux hall d’immeuble usé, quelques graffitis sur les murs et un vieil ascenseur. On entre dans l’ascenseur et il n’y a toujours pas plus d’information, on tente le bouton du dernier étage. Pendant la monté, tout est calme, on s’attend à ce que la porte s’ouvre donc sur un couleur où se suivent les portes des appartements. Mais arrivé au dernier étage on entend des bruits de voix et la porte s’ouvre d’elle même, tirée par un serveur qui a entendu l’ascenseur monter.

On est sous le toit de l’immeuble, les grands doivent souvent baiser la tête car les poutres sont parfois un peu traitre. On nous installe dans un coin où l’on peut voir à travers les feuillages les toits des immeubles voisins.

Un lieu  à découvrir, on y mange très bien, uniquement des spécialités turques ou des balkans, compter moins de 10 euros par personne sans le vin… Vin à essayer d’ailleurs car très bon lui aussi.