« La maison près de la fontaine
Couverte de vigne vierge et de toiles d’araignée
Sentait la confiture et le désordre et l’obscurité
L’automne
L’enfance
L’éternité… »

Nino Ferrer