Le truc chiant quand on fait des photos de rues enneigées, c’est qu’au bout d’un certain temps, on commence à avoir sérieusement froid aux mains, aux bouts des doigts à force de manipuler ces petits boutons à des températures en-dessous de zéro. On alors plus q’un souhait, rentrer se réfugier au chaud… C’est pourquoi, je pense que ce sera la dernière photo de cette série, demain on passe à autre chose (et puis zut, on en a marre de tout ce blanc!!).