Comme, parait-il, beaucoup de villes du moyen-orient, Istanbul est envahie de chats qui sont pour la plus part respectés et plutôt bien nourris. Il faut dire aussi qu’ils ont tendance à rendre gâteux la moitié des touristes ce qui aide plutôt bien les commerçants. Ici, devant une bijouterie en plein milieu du Vieux Bazard.