A défaut d’avoir de bons lits dans les hôtels, il semblerait que les livres, eux, soit très confortables à Istanbul… A plusieurs reprises nous avons pu croiser quelques félins en train de piquer un roupillon sur les piles de livres des bouquinistes.

A quand les bouquinistes qui louent un livre pour la nuit ?